L’effervescence du vin rouge en Chine

Le marché chinois constitue une référence en matière de dégustation de vin. Sachez que la Chine est le premier consommateur au monde de vin rouge. Elle passe devant la France en termes de consommation de vin rouge. Les chinois ont dégusté environ plus de cent cinquante millions de caisses de vin rouge, et détrônent la France avec ses 150 millions de caisses vendues. Cet enivrement a commencé depuis 2007 et n’a depuis cessé de progresser avec un accroissement de la consommation de 175,4%. Et les consommateurs chinois ne s’apprêtent pas de s’arrêter, puisque la consommation devrait encore se renforcer de 33.8% d’ici 2017.

Pourquoi cette passion de la Chine pour le vin rouge

C’est officiel, l’empire du milieu est à présent le premier consommateur de vin rouge du monde. Avec 1,865 milliard de bouteilles écoulées. Mais comme le révèle l’étude, la Chine est en cinquième place pour la consommation de vin en général, dont le blanc, le rouges et les effervescents ; avec un potentiel de deux cent cinquante millions de consommateurs à ce jour. Ce gigantesque marché est dominé par les vins rouges qui représentent la moitié des vins importés.

Le vin est très à la mode en Chine surtout le vin rouge qui gagne de plus en plus en popularité grâce à ses effets bénéfiques sur la santé. En outre, en Chine, la couleur rouge est le symbole de la chance et du bonheur, ce qui a certainement contribué à l’e et de la consommation. L’engouement des Chinois pour le vin rouge résulte du très fort sens symbolique de cette couleur. Le rouge est considéré comme une couleur porte-bonheur, symbole de fortune et de puissance. L’habit impérial est d’ailleurs de couleur pourpre.

Si le rouge  est synonyme de bonheur, le blanc est associé au deuil et à la tristesse. Donc, c’est la raison pour laquelle la part du blanc reste moindre comparée à celle du rouge. Mais d’après les experts, l’engouement des chinois pour les vins blancs pourrait s’amplifier dans les années à venir.

Il ne savoir que ces croyances traditionnelles sont très importantes pour les chinois, et sont donc très essentielles à la commercialisation d’un produit. Le vin blanc s’est bâti une petite place croissante, sur le marché, et les consommateurs apprécient son goût plus léger et plus frais. Le vin fortifié est quant à lui très large et les acteurs nationaux et internationaux sont nombreux à le commercialiser. Le volume des ventes de vin mousseux reste plus faible comparé aux vins tranquilles et fortifiés.

Le marché du vin chinois est en pleine mutation

Après la campagne anti-corruption en Chine dirigée par le gouvernement depuis 2012, visant à réduire les dépenses inutiles de l’administration publique, et réduisant les ventes des plus grands crus, le marché du vin rouge est à ce jour en évolution. Les chinois sont plus nombreux à boire, depuis 2009, la consommation de vin a sauté de presque 70%, arrivant un total de près de deux milliards de bouteilles. Les vins rouges sont très plébiscités, soit plus de 90% de la consommation des vins tranquilles, et essentiellement des vins bordelais. Ainsi, la Chine est le leader de la consommation de vin rouge, devant les français et les américains.

Cependant, plus de 80% des vins consommés en Chine sont des productions locales et elle est désormais le cinquième producteur de vin au monde, après la France, l’Italie, l’Espagne et les États-Unis. Toutefois, les vins importés sont toujours prisés, et représentant actuellement 18,8% de la consommation de vin dans ce pays

Le marché chinois du vin rouge représente de ce fait un marché à fort potentiel particulièrement pour les entreprises françaises disposant d’un avantage concurrentiel grâce à leur savoir-faire traditionnel dans ce domaine.